"L'iavnana" est un type de berceuse qui a parfois été chanté comme chant de guérison. L'iavnana était particulièrement chantée quand les enfants avaient une maladie infectieuse comme la variole.

Certains chants de guérison s'adressent aux "batonebi" –les seigneurs esprits dont on croyait qu'ils avaient pris possession de l'enfant malade. Des gourmandises comme des pâtisseries étaient portées en offrande pour régaler les "batonebi".

Dans la chanson, vous noterez l'évocation de violettes et roses. "Iav" signifie "violette" et "vardo" signifie "rose". Ils sont au cas vocatif, ce qui signifie qu'on s'adresse à eux comme s'ils représentaient des figures spécifiques. (À noter qu'on croit que "nana" dans iavnana se réfère à une déesse).

"J'ai essayé de rendre certains de ces concepts dans la traduction anglaise. – Lisa"

იავნანა ბატონებო  - Chansons enfantines géorgiennes  - Géorgie - Mama Lisa's World en français: Comptines et chansons pour les enfants du monde entier  - Intro Image

Notes

Prononciation :

Iavnana, bat'onebo, vardo bat'onebo
Iavnana, bat'onebo, vardo bat'onebo
Dat'k'bit, dat'k'bit, da shoshmindit, vardo bat'onebo
Dat'k'bit dat'k'bit, da shoshmindit, vardo bat'onebo

Commentaires

Cette berceuse vient d'une région de Géorgie appelée Racha. On se réfère parfois à elle comme "Rachuli Iavnana". C'est une chanson à répondre.
Vous pouvez en lire davantage sur l'iavnana ici (en anglais).

Watch
Merci de nous prévenir si vous pensez que cette vidéo a été supprimée par YouTube.
Merci de nous prévenir si vous pensez que cette vidéo a été supprimée par YouTube.

Remerciements

Image : "Femme géorgienne chantant une iavana", par l'artiste polaco-géorgien Henryk Hryniewski (1910's).

Nous accueillerons avec plaisir une aide pour affiner la traduction. Merci de nous écrire si vous avez des suggestions. –Tatie Monique.