Cette comptine sert de comptine d'élimination. Les paroles de cette chanson sont considérées comme n'ayant pas de sens.

Gian Carlo nous a expliqué "À propos de 'Ambarabai ciccì coccò' (ou 'Ambarabà ciccì coccò' selon les versions), c'est une comptine classique qui date de plusieurs siècles et qu'on chante encore tout à fait normalement. Il ne m'est jamais arrivé d'entendre un adulte (parents ou enseignants inclus) se plaindre au sujet du vers 'che facevano l'amore'. Le fait est que la chanson est psalmodiée mécaniquement comme si elle ne voulait rien dire. Les paroles ont seulement une valeur musicale, si l'on peut dire.

Comme vous pouvez le vérifier, on peut trouver la comptine sur Wikipedia et si on fait une recherche sur le net, on verra qu'elle a été reproduite ou citée dans plus de 20 000pages. C'est pour dire à quel point elle est célèbre et pas du tout considérée comme 'politiquement incorrecte' comme on dirait maintenant.
Il y a un site appelé 'Ambarabà ciccì coccò' qui traite de projets pour les écoles maternelles.
À n'importe qui, enfant ou adulte, le premier vers fait remonter en mémoire la comptine entière, 'che facevano l'amore' inclus, et personne ici ne l'entend ni ne la comprend au sens littéral, ça n'a qu'une valeur phonique et musicale.

Notes

Gian Carlo nous a expliqué "Comme je disais, cette (vieille) comptine est très célèbre en Italie. Umberto Eco, en 1992, a écrit quelque chose dessus dans 'Il secondo diario minimo' (un livre sur la sémiotique). De plus, elle est citée dans des chansons, des œuvres théâtrales... Par exemple, 'Tre civette sul comò' est le titre d'une pièce de théâtre que notre célèbre actrice Paola Borboni a joué en 1982; deux chansons interprétées par des enfants pendant le 'Zecchino d'Oro' (un concours musical) rappellent cette comptine: 'Tre civette' (1985) et 'Barabà, Ciccì e Coccò' (1992) Vermondo Brugnatelli, un linguiste italien, a écrit un ouvrage en 2003 'Per un' etimologia di am barabà ciccì coccò', sur l'étymologie du premier vers".

Watch
Merci de nous prévenir si vous pensez que cette vidéo a été supprimée par YouTube.

Remerciements

Merci beaucoup à Gian Carlo Macchi pour cette chanson et sa traduction anglaise.

Grazie mille!